Ce midi, toute la France s’est tue.

Je ne veux pas y croire, je ne veux pas comprendre. Comprendre c’est être d’accord. C’est admettre que ce qui se passe à une raison et que cette raison est valable.

Ce midi, toute la France s’est tue. Des larmes ont coulées, les mains se sont serrées, et ce moment d’humanité était beau. Si beau. Mais j’aurais préféré qu’il n’arrive jamais, j’aurais préféré que notre pays ne soit pas abîmé. C’est injuste et égoïste, je le vois aux infos tout les jours de nouvelles attaques dans le monde entier. Vendredi c’était chez nous. Dans une salle de concert, un stade de foot, un restaurant, un bar, un fast food. 

Vendredi je suis allée manger au restaurant moi aussi, je suis rentrée à pied. 45 min de marche en ville pour apprécier les lumières de la ville qui se reflète dans le Rhône, 45 min pour digérer, 45 min pour rêver d’avenir. 

Et l’avenir maintenant ? Je n’en veux plus. Plus dans ce monde. Plus dans ces conditions. J’ai le mal du pays. J’ai le mal du monde. Comment peut-on laisser des horreurs arrivées tout les jours ? Personne n’est là pour dire « stop les gars ça suffit ce n’est pas parce que ton voisin aime le cochon et toi l’agneau qu’il faut se mettre sur la gueule ».

Les grands conflits sont difficiles à régler, alors si pour commencer, on se lançait ? Je veux voir un monde d’amour et de paix. Un monde de compréhension et d’empathie et non pas un monde de violence et de peur.

Soyons nous même, respectons nous, aimons nous.

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s